03
Déc
09

À bout de souffle

(Don’t worry, English version coming up!)

« Je me sens vivante sur mon vélo quand j’ai peine à respirer », Mari-jo !

La science vous dira que ça n’a pas de sens.

Restez avec moi 2 minutes, je vous prouverai le contraire!

Une bonne montée. Un quinzaine de lacets au total.

Le degré d’inclinaison variant de 6 à 12%. Je suis plus qu’à mi-chemin.

Un effort soutenu. Un rythme constant. Je mouline. Je me positionne sur ma selle.

Aucun mouvement superflu. Je suis en mode économie d’énergie.

Mon rythme cardiaque est relativement stable. Élevé, certes, mais stable. La clef pour finir en force.

Mes jambes me brûlent. J’ai tellement chaud, j’ai de la difficulté à tenir mon guidon; mes mains glissent. J’ai mal partout. J’ai peur de ne pas être capable de me rendre. D’être obligée de mettre le pied à terre. À ce moment, je me demande vraiment pourquoi je me complique la vie comme ça. Bref moment d’insécurité devant la tâche à accomplir!

Puis, vient la dernière courbe. Instinctivement, mes fesses quittent la selle.

Je ressens une pression énorme au niveau du thorax. On dirait que mes poumons vont exploser. J’ai des fourmis dans les pieds et dans les doigts. À l’horizon, je vois des petits picots noirs. La zone rouge. On dirait presque je vais vomir… 

J’aperçois finalement le sommet.

Soudainement, je ne sens plus rien. Comme si mon corps ne m’appartenait plus.

Moment de pure euphorie.

Je danse sur mon vélo, au-delà de l’effort.

Mon cœur bat si vite, je me demande s’il ne va pas me lâcher!

Dernier coup de pédale. J’y suis.

(Sur la photo: Coachpat au sommet du Mt Mitchell, NC, à 6, 578 pieds!)

Le plus surprenant c’est qu’en quelques secondes, tout est revenu à la normal, comme si de rien n’était! Les douleurs évaporées.

Sauf que maintenant, je me sens comme  la reine de la montagne, capable de tout!

Et vous, votre zone rouge, vous la connaissez?

Mjo

 PS Je voudrais remercier mes endorphines, ces antidouleurs naturelles qui me font vivre des expériences inoubliables. Grâce à elles, je me sens plus pétillante!


0 Responses to “À bout de souffle”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Catégories

Archives

Flickr Photos

Plus de photos
décembre 2009
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Blog Stats

  • 10,607 hits

%d blogueurs aiment cette page :