25
Nov
09

Adios Amigos!

Pour certains, ce n’est qu’une vielle bécane ou un bicycle à pédales, servant à se rendre du point A au point B. Un moyen de transport qu’on laisse traîner sur le côté de la maison, sur le balcon et qu’on ne prend pas la peine de barrer quand on entre au dépanneur ou au café du coin.

Ce n’est pas mon cas. Oh que non! Jamais laissé sans surveillance!

Mon vélo, un Felt en Scandium, dort toujours dans la maison. La moindre des choses! Tout neuf, il a d’abord passé quelques semaines dans la chambre à coucher. Maintenant, la roue arrière accrochée au plafond, il partage l’entrée secondaire avec son frangin, un autre Felt, celui de  Coachpat, aux couleurs de l’équipe Garmin Slipstream.

 

Aussi, bien trop précieux pour être confiné au toit d’une voiture, mon vélo voyage toujours à l’intérieur de celle-ci. Rouler à 120 kilomètres à l’heure sur l’autoroute accroché à un toit? Malade, jamais d’la vie! La peinture, les mouches collées…Quelle torture, quel dommage!

Incidemment, au fil des saisons, un lien émotif  s’est tissé. Une commandite annulée de l’équipe professionnelle Colavita l’a rendu orphelin, jusqu’à ce qu’il tombe dans l’œil de Pat, mon amoureux. Un cadre mat, tout noir, lui donne une allure « low profile » que j’aime bien. Une selle San Marco rose et une guignoline de la même couleur, une  touche juste assez féminine.

 

 Mais l’été passé, assis à la terrasse d’un resto, Pat m’a posément préparé au pire :

« Je crois bien que ton vélo est trop grand; la barre horizontale beaucoup trop longue. Fais-toi en pas, on va t’en trouver un autre ».

Paffff, en plein visage! Pas vu venir.

J’ai cru un moment qu’il se foutait de ma tête, sachant à quel point je suis fière de ce vélo. Puis, au bout de quelques secondes, les larmes se mirent à couler sur mes joues. Ridicule?  Je dirais plutôt émotive. La peur d’avoir à m’en défaire. La crainte de ne pas m’en trouver un autre aussi performant, confo et unique.

Et puis non!  Je le garderai, pour toujours, le laisserai exposé au plafond s’il le faut! Ben oui…

Jalouse, simplement à l’idée de voir mon vélo sous les fesses d’un autre. Faut l’faire! Rien de bien rationnel, j’en conviens. Comme toute histoire d’amour, j’imagine…

Ainsi, mon vélo serait probablement l’une des causes de mon problème de bas de dos. « La barre horizontale trop longue », c’est bien vrai. Pourtant, ayant sagement investi dans un ajustement professionnel aux États-Unis (fitting), et ayant changé, entre autre, potence, guidon et selle, je croyais bien avoir réglé cette problématique astreignante. Mais non, après deux  ans, je dois me mettre à l’évidence; la douleur soutenue dans la région du carré des lombes et de l’articulation sacro-iliaque me force à considérer cette possibilité. Avec regrets.

S’il avait été  seulement une touche plus compact ou moi, juste un peu plus grande, je l’aurais certainement gardé toute ma vie!

En mettant mon Felt à vendre, je lègue en quelque sorte une petite partie de moi mais espère que le nouveau proprio  sera contaminé par ma passion et appréciera chaque coup de pédale en sa compagnie!

Ciao,

Mjo

PS Lien pour Coachpat:  http://www.coachpat.ca/


2 Responses to “Adios Amigos!”


  1. 1 Patrick
    26 novembre 2009 à 12:17

    Ça donne le goût de faire du vélo ton histoire!!!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Catégories

Archives

Flickr Photos

Plus de photos
novembre 2009
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Blog Stats

  • 10,607 hits

%d blogueurs aiment cette page :